vendredi 12 juin 2015

Contrefaçon pour usage illégal du code Skype obtenu par décompilation

Le 18 mars 2015, la Chambre des appels correctionnels de la Cour d’appel de Caen a rendu un arrêt condamnant le fondateur d’une start-up pour contrefaçon après que celui-ci ait permis l’accès au public d’une partie du code source du logiciel Skype obtenue par décompilation (1). La décompilation est une …

via Lexing Alain Bensoussan http://bit.ly/1INIzv9

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

//Activation syntaxhilight